Le clan des Albanais, une ancienne prostituée… Qui sont les accusés de l’attentat de Nice ?

Posted on

Les forces de l’ordre sur la scène de crime au lendemain de l’attentat, le 15 juillet 2016, à Nice. ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

Sept hommes et une femme sont jugés à partir de lundi 5 septembre, six ans après l’attentat qui a tué 86 personnes et fait plus de 400 blessés à Nice.

Ils prendront bientôt place sur le banc des accusés de la salle d’assises construite pour le procès du 13-Novembre. Le procès de sept hommes, dont l’un jugé en son absence et d’une femme, accusée d’avoir aidé le terroriste de l’attentat de Nice, Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, s’ouvre lundi 5 septembre à Paris. Certains appartiennent au cercle proche de l’assaillant tandis que d’autres sont issus du milieu de la délinquance niçoise. Aucun n’a été renvoyé pour complicité d’assassinat, les investigations n’ayant pas permis de déterminer s’ils étaient au courant du projet d’attentat. Durant quatre mois, la cour va donc s’interroger sur leur rôle réel dans les préparatifs de l’attaque, qui a fait 86 morts et 400 blessés sur la Promenade des Anglais, le 14 juillet 2016.

Les trois principaux accusés

Tous les trois ont été renvoyés devant la cour d’assises spécialement composée pour «association de malfaiteurs terroriste criminelle».

Mohamed Walid Ghraieb

Mohamed Walid Ghraieb Collection personnelle

Ce quadragénaire connaissait le forcené depuis leur enfance commune en Tunisie, avant d’obtenir la nationalité française en 2015. La justice lui reproche de s’être associé aux recherches pour la location du camion, alors qu’il était «pleinement conscient de l’adhésion récente» de son ami à «l’idéologie nihiliste du djihad armé». Réceptionniste dans un hôtel, il est marié à une protestante et jure n’avoir jamais été attiré par l’idéologie rigoriste. Après plusieurs années en détention provisoire, il est sorti de prison et comparaît libre. L’accusé au casier judiciaire vierge ne cesse de clamer son innocence.

Chokri Chafroud

Chokri Chafroud Collection personnelle

En détention provisoire depuis juillet 2016, ce Tunisien de 43 ans est arrivé clandestinement en France quatre mois plus tôt. Ce célibataire sans enfant est un ami de Mohamed Lahouaiej Bouhlel avec qui il était en contacts réguliers, notamment le soir de l’attaque. Une photo de lui tout sourire, en train de faire un doigt d’honneur, figure en fond d’écran du téléphone du terroriste. Deux jours avant les faits, il apparaît sur des images de vidéosurveillance en train de monter, côté passager, dans le camion de l’attentat. Il est aussi accusé d’avoir effectué des démarches pour lui fournir une arme de poing. «Charge le camion de 2000 tonnes de fer et nique coupe lui les freins mon ami et moi je regarde», lui écrit-il en arabe, quatre mois avant les faits. L’intéressé, qui risque 20 ans de prison, conteste toute responsabilité.

Ramzi Arefa

Ramzi Arefa Collection personnelle

En détention provisoire depuis juillet 2016, ce franco-tunisien de 27 ans est accusé d’«infractions à la législation sur les armes». En 2016, ce célibataire, sans emploi, réside chez sa mère à Nice et vit du trafic de stupéfiants. Il reconnaît avoir fait l’intermédiaire entre un vendeur d’armes et le futur terroriste : il a lui-même remis un pistolet automatique à l’auteur des faits contre la somme de 1400 euros, deux jours avant les faits. Cette arme a été retrouvée dans le camion du terroriste. «Ramzy je suis passé tout à l’heure au taxiphone rue Marceau je t’ai pas trouvé, je voulais te dire que le pistolet que tu m’as donné avant-hier est très bien», lui écrit Mohamed Lahouaiej Bouhlel le jour de l’attentat. En état de récidive légale, il encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

À VOIR AUSSI – Attentat de Nice: les victimes s’apprêtent à témoigner

Les accusés jugés pour des faits de droit commun

Brahim Tritrou

Brahim Titrou Collection personnelle

En détention provisoire en France de décembre 2016 à janvier 2019, ce Tunisien de 37 ans s’est enfui en Tunisie, où il serait toujours détenu, selon son avocate. Il sera par conséquent jugé en son absence. Il est soupçonné d’avoir servi d’intermédiaire entre Artan Henaj et Ramzi Kevin Arefa, lui-même contacté par Mohamed Lahouaiej-Bouhlel pour lui trouver une arme. Brahim Tritrou a reconnu avoir mis en contact les deux hommes, mais seulement pour de la cocaïne. Il encourt cinq ans de prison.

Artan Henaj

Artan Henaj Documentation personnelle

Surnommé «Giovanni», cet Albanais de 44 ans est soupçonné d’avoir été, par le biais d’un entremetteur, l’un des fournisseurs de l’arme de l’assaillant. Lié avec d’autres protagonistes du dossier pour des affaires de stupéfiants, il affirme ne pas avoir rencontré Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, accusant sa compagne de l’époque, Enkeledja Zace. Jamais condamné par la justice, il risque dix ans d’emprisonnement.

Enkeledja Zace

Enkeledja Zace Collection personnelle

Cette Albanaise de 48 ans surnommée «Leda» est la seule femme sur le banc des accusés. Elle est connue des autorités dans des dossiers de proxénétisme et de stupéfiants. Son ancien compagnon Artan Henaj l’accuse d’avoir été traductrice lors d’une transaction d’armes. La justice lui reproche aussi d’avoir emballé et nettoyé une Kalachnikov. Des faits que l’accusée nie. Elle encourt dix ans de prison.

Maksim Celaj

Maksim Celaj Collection personnelle

Actuellement libre sous contrôle judiciaire, cet Albanais de 30 ans est jugé pour «participation à une association de malfaiteurs» et «infractions à la législation sur les armes». Il reconnaît être allé chercher le 13 juillet 2016 un sac contenant un fusil d’assaut à la demande de son cousin Artan Henaj. Cette arme a ensuite été vendue à Ramzi Arefa puis retrouvée dans la cave de celui-ci. Il risque dix ans d’emprisonnement.

Endri Elezi alias Luxchino Elezi

Endri Elezi Collection personnelle

Surnommé «cousin Gino», cet Albanais de 30 ans est accusé d’avoir fourni au moins une arme à feu à Ramzi Arefa, retrouvée ensuite dans l’habitacle du poids lourd. Il risque cinq ans de prison. Son cousin, mis en examen dans ce même dossier, s’est suicidé en juin 2018 alors qu’il était placé en détention provisoire.

Jasaseosmm.com Smm Panel is the best and cheapest smm reseller panel Buy Facebook Verified Badge for instant Instagram likes and followers, Buy Verification Badge, Youtube views and subscribers, TikTok followers, telegram services, and many other smm services. telegram, and many other smm services