Fuite de l’imam Iquioussen : «Mon père en Belgique, ça m’étonnerait !», assure son fils

Posted on

Toujours introuvable depuis la validation de son arrêté d’expulsion, le prédicateur marocain aurait mis les voiles en Belgique. Interrogé par Le Parisien, son fils n’y croit pas.

Sous le coup d’un arrêté d’expulsion du territoire national validé mardi 30 août par le conseil d’État, l’imam Hassan Iquioussen demeure introuvable. Si tout porte à croire qu’il a de lui-même d’ores et déjà quitté la France, probablement pour rejoindre la Belgique, le doute plane toujours.

Interrogé par Le Parisien , le fils du prêcheur de 58 ans insiste : «Mon père est parti à l’étranger, ça, c’est évident !» Peut-être un moyen de brouiller les pistes, peut-être pas. Mais ce dernier ne croit pas à l’hypothèse d’un exil au Plat pays. «La Belgique, ça m’étonnerait !», tance-t-il. La maison de l’imam se trouve pourtant à une vingtaine de kilomètres de la frontière belge, de quoi motiver une fuite dans cette direction. Sans oublier que, par le passé, Hassan Iquioussen s’est régulièrement rendu outre-Quiévrain pour y donner des conférences.

À lire aussi«Très probablement» en Belgique, l’imam Iquioussen peut-il encore être poursuivi ?

Le fils de l’imam du Nord préfère garder le mystère sur le point de chute de son paternel. «Même si je le savais, je ne le dirais pas», élude-t-il clairement au quotidien régional. Et de rappeler que son père est «polyglotte», maîtrisant, selon ses dires, «le français, l’espagnol, le marocain et le berbère».

À lire aussiL’antisémitisme, oui ; le séparatisme, non: les coulisses juridiques de l’expulsion de l’imam Iquioussen

De son côté, l’avocate d’Hassan Iquioussen, Me Lucie Simon, affirme n’avoir «aucune nouvelle» de son client. Assurant ne pas savoir «où il se trouve», cette dernière refuse d’entrer «dans une chasse à l’homme». L’avocate tient toutefois à rappeler que si le prédicateur a quitté la France, «il a exécuté la décision d’éloignement».

« Ça serait bête et dangereux qu’il entre en contact avec nous, il nous mettrait en difficulté »

Mardi en fin de journée, plusieurs dizaines de policiers se sont rendues au domicile de l’imam à Lourches (Nord), non loin de Valenciennes, pour l’interpeller, quelques heures après la décision du Conseil d’État. Mais le religieux, fiché S et réputé proche des Frères musulmans, accusé, entre autres, d’avoir tenu des propos antisémites, s’était déjà fait la malle. Il a aussitôt été inscrit au fichier des personnes recherchées. Selon son fils, qui se trouve actuellement «en Bretagne, à Rennes pour le boulot», Hassan Iquouissen se serait éclipsé de la vaste demeure familiale, un ancien bâtiment EDF, il y a un mois.

À lire aussiMalika Sorel-Sutter sur l’imam Iquioussen: «Comment un individu doté d’un tel dossier n’était-il pas placé sous surveillance?»

« Depuis un mois, je n’ai aucun contact avec lui. Il n’est pas à Lourches, il a laissé son téléphone portable à la maison. Et ça serait bête et dangereux qu’il entre en contact avec nous, il nous mettrait en difficulté », explique-t-il au Parisien. «Ce que je vis mal, c’est d’être le fils de quelqu’un dont on dit qu’il est islamiste, séparatiste, terroriste… Moi, je crois profondément qu’il n’est rien de tout ça», ajoute-t-il, dénonçant «un gros coup de com’ de Gérald Darmanin».

Mardi soir, le Maroc a par ailleurs suspendu le laissez-passer consulaire (LPC) indispensable pour permettre l’expulsion de l’imam Iquioussen. En d’autres termes, même s’il est arrêté, celui-ci ne pourrait, pour le moment, rejoindre le royaume chérifien.

À VOIR AUSSI – L’imam Hassan Iquioussen ne «pouvait pas être incarcéré», assure Olivier Véran

Jasaseosmm.com Smm Panel is the best and cheapest smm reseller panel Buy Facebook Verified Badge for instant Instagram likes and followers, Buy Verification Badge, Youtube views and subscribers, TikTok followers, telegram services, and many other smm services. telegram, and many other smm services